Être DANDY: Le mode d’emploi

Le Dandy évoque dans l’esprit de tous généralement un homme d’un certain âge, arborant une moustache, parlant avec un accent et habillé dans le style anglais du 18ème siècle. Certains qualifient même ce dernier de « sugar daddy » (ce qui n’est pas du tout le cas).

Alors, c’est qui le dandy ?

Plus qu’une mode masculine, une idéologie.

 

Le Dandy pour ne pas trop faire d’histoire nous vient de l’Angleterre du 18ème siècle et est un homme habillé très très élégamment. Il ne laisse passer aucun détail, ne laisse aucun fil dépasser et aucun mauvais pli se former. Il accorde une importance particulière à la coupe de ses tenues, au « match » des couleurs. Pour lui, rien ne doit être laissé au hasard.

Avec ses assortiments jugés parfois d’extravagant par certains compères, tout pour lui suit une vraie logique. De plus, avec son langage un peu hautain et son air un brin supérieur, le dandy, démontre clairement que pour appartenir au club, il faut savoir aussi se tenir.

Eh oui, être dandy, c’est une façon de vivre.

 

 

« Le Dandy doit aspirer à être sublime sans interruption, il doit vivre et dormir devant un miroir »

Charles Baudelaire

 

Les ingrédients du parfait dandy

Le style

Je parle ici de « style » et non de « mode ». En effet la mode passe, mais le style reste. Le dandy est à l’affut des nouvelles tendances sans pour autant s’afficher avec n’importe quel accoutrement. Il est toujours chic, avec des pièces en tissus nobles. Ses compagnons sont généralement le costume bien taillé qui ne se porte jamais sans la ceinture, le nœud papillon ou la cravate, une belle écharpe, et des chaussures raffinées. Pour pousser le bouchon un peu plus loin, il n’hésite pas à sortir les gants, la montre à gousset ou encore la canne.

 

Le langage

Un vrai dandy ne parle pas le langage de rue. Il n’est pas dans les « bro » ; « wesh poto » ou autre. Il a un langage soutenu, presque incompréhensible du commun des mortels. Quand un dandy vous parle, vous vous demandez s’il n’a pas avalé du Larousse au petit déjeuner.

 

Le snobisme

N’est pas dandy qui veut, mais qui peut. Comme le dit pariszigzag: « Outre le vêtement, le dandy doit afficher fièrement une supériorité naturelle, une sorte de mépris aristocratique à l’endroit des représentants de la laideur. »

 

La confiance

C’est un vrai élément constitutif du dandysme. La confiance en soi permet de s’affirmer malgré les critiques tout en arborant un air supérieur. Un dandy ne manifeste aucun signe extérieur de faiblesse. Il est maniéré et manifeste un certain mépris en ce qui concerne les règles et les traditions.

 

Un mode de vie authentique

Pour ce personnage, pas de fast food ou d’aliments ultras transformés. Il adore les aliments au goût authentique, les marques de voitures historiques et les meubles avec du vécu. En fait, pour lui la singularité est un avantage.

Le dandy est encore aujourd’hui une figure incomprise. Il réunit à lui seul toutes les contradictions des temps modernes puisque tout en revendiquant une forte culture de l’apparence, il se définit comme profondément attaché à un mode de vie authentique.

Si vous vous retrouvez dans tout ce qui a été dit plus haut, c’est que vous êtes peut-être un DANDY qui s’ignore.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez en temps réel et en priorité nos dernières actualités et offres.
Holler Box